AlphaValue Corporate Services
Cette analyse a été commandée et financée par l’entreprise concernée et constitue donc un avantage non-monétaire mineur tel que défini par MIFID2

Dolfines

CR
Bloomberg   ALDOL FP
Ingénierie lourde  /  France  Web Site   |   Investors Relation
Capital increase to bring some order
Objectif
Potentiel 629 %
Cours (€) 0,01
Capi (M€) 0,19
Perf. 1S: -15,7 %
Perf. 1M: -50,0 %
Perf. 3M: -88,3 %
Perf Ytd: -97,1 %
Perf. relative/stoxx600 10j: -21,2 %
Perf. relative/stoxx600 20j: -51,3 %
Autres News / Commentaires12/03/2020

Un changement de dénomination sociale pour prendre acte du virage stratégique

Malgré l’impact défavorable de la conjoncture sur les activités pétrolières et gazières, le groupe confirme son virage stratégique vers les énergies renouvelables en adoptant la dénomination de sa filiale liée à ces dernières, Dolfines SA, et en filialisant sa division Audit & Inspection. Ces changements devraient contribuer à améliorer la visibilité du groupe sur le marché de l’éolien offshore et faciliter la recherche d’un partenariat avec un acteur plus important pour le développement de son flotteur.


Actualité

  • Le chiffre d’affaires 2019 devrait excéder 6m€
  • Changement de dénomination sociale de Dietswell à Dolfines
  • Filialisation de la division Audit & Inspection
  • le processus de cession du Rig Sedlar se poursuit

Analyse

Le chiffre d’affaires préliminaire de 2019 est inférieur à nos attentes (7,2m€). De fait, nous allons ajuster nos prévisions. La conjoncture étant particulièrement défavorable à l’industrie du pétrole et du gaz, nous allons également revoir à la baisse nos estimations pour 2020. Les groupes dans l’exploration et de la production vont ajuster leurs investissements pour tenir compte d’un cours du pétrole à 35$, ce qui aura un impact négatif sur les sociétés de services. Toutefois, la division Audit & inspection devrait mieux résister que les activités liées à l’exploration pure (c’est-à-dire sismique).

Dietswell/Dolfines va filialiser sa division Audit & Inspection (Factorig), ce qui pourrait marquer une première étape vers la cession. Sur le plan opérationnel, la division factorielle semble autonome. De fait, une telle opération ne devrait pas générer de perte de synergies.

La priorité reste donnée au marché de l’éolien offshore. Dolfines cherche désormais à co-développer le flotteur propriétaire (Trussfloat) avec un acteur plus important.

Enfin, il convient de noter que la société prévoit toujours de céder sa plateforme Sedlar, que ce soit sous la forme d’une vente pure et simple, d’un leasing ou d’une mise à disposition avec contrat de maintenance.


Impact

Compte tenu de ce communiqué, nous allons ajuster nos estimations.


.