AlphaValue Corporate Services
Cette analyse a été commandée et financée par l’entreprise concernée et constitue donc un avantage non-monétaire mineur tel que défini par MIFID2

Chargeurs

CR
Bloomberg   CRI FP
Service aux entreprises  /  France  Web Site   |   Investors Relation
Des objectifs ambitieux à l’horizon 2025, portés par le luxe.
Objectif
Potentiel 109 %
Cours (€) 12,73
Capi (M€) 315
Perf. 1S: 0,71 %
Perf. 1M: -5,14 %
Perf. 3M: -13,8 %
Perf Ytd: -48,3 %
Perf. relative/stoxx600 10j: -1,86 %
Perf. relative/stoxx600 20j: -9,81 %
Publication Res./CA19/03/2012

Amélioration de la rentabilité dans un contexte difficile

Actualité

Pour l’exercice 2011, le groupe a ajusté le chiffre d’affaires publié à 552,1m€ (au lieu de 552,3m€) soit une progression de 7,8% par rapport à l’exercice précédent avec un effet prix de +10,2% et un effet volume de -2,4%.
Le résultat d’exploitation ressort à 23,7m€, en hausse de 11,3% (+15% au 1er semestre), tiré principalement par le mix produit et par l’effet prix (le groupe a réussi à répercuter sur ses prix de vente, la hausse du prix des matières premières).
Le bénéfice net ressort à 10,5m€, ce qui représente une baisse de 18,6% par rapport à la même période de l’exercice précédent (il intègre un montant de 0,9m€ lié à la restructuration financière initiée au S1 2010 et une charge d’impôts de 4,5m€).
La dette nette s’élève à 80,6m€, soit une hausse de 12,2m€ par rapport à la fin juin qui s’explique par l’accroissement du BFR liée à l’importante augmentation du prix des matières premières (aucune information fournie à ce stade). Le gearing s’établit à 44% contre 38% à la fin 2010.
Compte tenu de la conjoncture économique, le groupe reste prudent pour 2012 et n’a donc pas de fourni d’objectifs chiffrés, mais il est confiant dans sa capacité à générer un «niveau satisfaisant de rentabilité».


Analyse

Comme prévu, la deuxième partie de l’année a été difficile, en particulier au 4e trimestre.
Le groupe a réussi à répercuter les augmentations de prix, mais les volumes ont été affectés par le manque de confiance des clients, principalement chez Chargeurs Films de protection et chez Chargeurs Interlining.
Les performances de Chargeurs Wool ont été satisfaisantes tant en matière de chiffre d’affaires (croissance de +23,5%) que de rentabilité (6,7m€, ce qui représente environ 5,6x le niveau de 2010), tirées par le prix de la laine et la politique de sélectivité des contrats.
Nous estimons néanmoins que la détérioration globale de la consommation en Europe depuis l’été (perte de confiance des consommateurs due au contexte économique), la pression croissante sur les prix, le décalage temporel entre l’augmentation des coûts et la hausse des prix de vente, ainsi que les fluctuations des coûts vont peser sur la rentabilité de Chargeurs en 2012.


Impact

Nous réviserons nos chiffres en fonction de la publication beaucoup plus détaillée attendue pour mi avril.


Mises à Jour
.