AlphaValue Corporate Services
Cette analyse a été commandée et financée par l’entreprise concernée et constitue donc un avantage non-monétaire mineur tel que défini par MIFID2

SFPI Group

CR
Bloomberg   SFPI FP
Divers produits de construction  /  France  Web Site   |   Investors Relation
Priorité donnée à la sécurité et au fonctionnement sécurisé
Objectif
Potentiel 118 %
Cours (€) 2,16
Capi (M€) 214
Perf. 1S: -1,15 %
Perf. 1M: 0,94 %
Perf. 3M: -13,8 %
Perf Ytd: -36,9 %
Perf. relative/stoxx600 10j: -0,89 %
Perf. relative/stoxx600 20j: -0,15 %
Autres News / Commentaires24/09/2021

En excellente forme

Les résultats du S1 publiés par SFPI sont impressionnants. Le S2 s’annonce également prometteur. Les conditions d’exploitation idéales pourraient ne pas perdurer en 2022.


Actualité

SFPI avait maintenu les attentes du marché pour 2021 à un niveau prudent. Contenir l’optimisme du consensus pourrait devenir chose plus compliquée compte tenu des excellents résultats publiés pour le S1 2021 : le chiffre d’affaires a renoué avec son niveau du S1 2019, à 283m€, et la marge opérationnelle courante a progressé de 470pb, à 7,7%. Le résultat net a bondi à 15,7m€ contre 4,4m€ en 2019 (et une perte de 4,7m€ en 2020). En outre, malgré le tirage du fonds de roulement, la trésorerie nette du groupe s’est rapprochée des 64,7m€ de fin 2020 à 62m€.


Analyse

La solidité des résultats a concerné l’ensemble des quatre principaux secteurs d’activité, ce qui suggère que les facteurs exogènes (demande conduite par la reprise) ont été les plus déterminants. De fait, la direction s’est montrée très prudente concernant les prochains trimestres, et ce même si le T3 s’annonce lui aussi excellent.

DOM

DOM commercialise toutes les formes de serrures et de systèmes de sécurité. Il s’agit de la moins cyclique des quatre principales activités. En baisse de 3% par rapport à 2019, son chiffre d’affaires au S1 2021 paraît un peu décevant. La faiblesse s’explique néanmoins principalement par la persistance de la pandémie de COVID-19 en Allemagne, pays où les installateurs ont enregistré des retards dans leurs commandes. Ces derniers pourraient être rattrapés au S2. Les marges sont excellentes et les hausses de prix sont bien acceptées, en partie grâce aux investissements continus dans le développement des produits numériques (TapKey) et des services (showroom virtuel). Alors que nous tablons sur une marge opérationnelle annuelle de 11% (contre 10% précédemment), nous ne prévoyons qu’une progression marginale du chiffre d’affaires en 2021. De telles hypothèses sont peut-être trop prudentes.

MAC

Les fenêtres se vendent bien, à nouveau. Cette évolution était attendue, le secteur du logement étant en plein essor grâce à la fois aux dépenses des ménages en termes de rénovation et aux subventions visant à lutter contre les déperditions énergétiques. MAC s’est également efforcée de proposer des produits toujours plus performants et plus sophistiqués technologiquement parlant. Ainsi, le mix s’améliore alors que les coûts ont été maîtrisés grâce aux importantes restructurations. La hausse de 3,5% par rapport au chiffre d’affaires 2019 a entraîné une envolée du résultat opérationnel à 5,9m€ (contre 0,6m€) qui a été le plus important contributeur au rebond des résultats du groupe par rapport à 2019. Si la tendance pourrait se poursuivre, tout dépendra des retombées sur les prix de ventes du renchérissement marqué des intrants et du maintien du subventionnement de l’installation de fenêtres à fort coefficient thermique.

NEU-JFK & MMD

Les activités tournées vers l’industrie (CVC, échangeurs de chaleur, systèmes thermiques et de traitement de l’air) ont généré un chiffre d’affaires stable par rapport à 2019 avec des marges toutefois en forte hausse grâce aux réorganisations/aux réductions de coûts appliquées dans le passé. Le résultat d’exploitation a en effet progressé de 3,8m€ pour atteindre 4.6m€. Et cette bonne performance est vraisemblablement durable puisque les carnets de commandes sont pleins et que les acheteurs industriels sont moins regardants sur les prix lorsqu’ils font face à une forte demande. Si un ralentissement paraît inévitable, il parait reporté.

Financement

Comme par le passé, SFPI continue de se démarquer par un bilan en acier inoxydable, se traduisant par une trésorerie nette de 62m€ à fin juin 2021. Le bond de l’activité par rapport à 2020 ne s’est pas traduit par une augmentation de même ordre du besoin en fonds de roulement. Le S1 a également bénéficié d’une séquence favorable au niveau des capex, qui ne devrait pas durer. Le groupe pourrait consacrer une partie de cet excédent de liquidités à des acquisitions avec une grande prudence. Les conditions de valorisation n’étant pour le moment pas réunies, toute opération aurait pour premier objectif de renforcer les capacités de production au sein des segments d’activité existants.


Impact

Nous avons révisé à la hausse nos prévisions de chiffre d’affaires et de résultats. Nous anticipons désormais un chiffre d’affaires équivalent à celui attendu par le groupe (556m€), ce qui est peut-être prudent. En termes de résultats, nos prévisions tablent sur un bond substantiel de 35m€ à 41m€ du résultat d’exploitation récurrent et sur une hausse de 10% du résultat net. Là encore, nous pêchons peut-être par excès de prudence. Le contexte favorable de 2021 ne devant certainement pas perdurer, la difficulté dans la prévision porte sur les deux prochaines années. Nous avons intégré pour l’heure un impact de type mécanique, notamment sur le DCF. Le relèvement de l’objectif de cours d’environ 7% qui en découle laisse entrevoir un potentiel de hausse de 65%.


Mises à Jour

10 oct. 22 Publication Res./CA
Contraction des marges au S1

17 mai 22 EPS change
Aussi robuste que ses serrures..

27 avr. 22 Publication Res./CA
Après une excellente année 2021, 2022 comm...

24 sept. 21 Autres News / Commentaires
En excellente forme

24 sept. 21 EPS change
Très bonne exécution au S1 2021

28 sept. 20 Publication Res./CA
Cicatrices du S1 limitées; S2 marquera un reto...

12Next
.