AlphaValue Corporate Services
Cette analyse a été commandée et financée par l’entreprise concernée et constitue donc un avantage non-monétaire mineur tel que défini par MIFID2

Dolfines

CR
Bloomberg   ALDOL FP
Ingénierie lourde  /  France  Web Site   |   Investors Relation
Acquisitions and new management ensure growth but financing still a headache
Objectif
Potentiel 38,1 %
Cours (€) 0,00
Capi (M€) 8,66
Perf. 1S: -10,0 %
Perf. 1M: 28,6 %
Perf. 3M: 12,5 %
Perf Ytd: 80,0 %
Perf. relative/stoxx600 10j: 49,1 %
Perf. relative/stoxx600 20j: 46,8 %
Publication Res./CA29/05/2023

Jusqu'ici malmené, Dolfines améliore ses perspectives avec l’acquisition de HSE

Après avoir longtemps cherché une nouvelle acquisition profitable, Dolfines a décidé de renforcer ses activités sur le marché de la santé, de la sécurité et de l’environnement et de racheter AEGIDE International et ses 200 clients éparpillés partout dans le monde. Le chiffre d’affaires de ce dernier a atteint 2,75m€ en 2022 et a progressé en moyenne de 15% par an au cours des trois derniers exercices. Selon nous, l’acquisition donnera accès à de nouvelles opportunités à Dolfines et renforce de fait les perspectives du groupe.


Actualité

• Dolfines, la micro-cap française spécialisée dans les services aux champs pétroliers et à l’industrie des énergies renouvelables, a finalisé l’acquisition d’AEGIDE International – le groupe présent dans le secteur des services de santé, de sécurité et d’environnement (HSE) comptant plus de 200 clients.
• Un cabinet de conseil indépendant a estimé la valorisation à 100 % de la société à 1,901m€.
• 70% de ce montant est payé en numéraire à partir de la trésorerie de Dolfines, les 30% restant étant financés par l’émission de 110,3m actions Dolfines.
• A l’issue de cette opération, Adrien Bourdon-Feniou, qui s’avère être le fils du président de Dolfines, Jean-Claude Bourdon, détiendra 18 % du capital de Dolfines.
• En 2022, AEGIDE International a généré un chiffre d’affaires de 2,75m€, portant à 15% le taux de croissance annuel moyen sur les trois derniers exercices. La marge d’EBITDA a atteint 9%.
• Dans le cadre d’une précédente opération de financement de ses acquisitions, Dolfines a levé 2m€ via l’émission de 800 d’obligations convertibles en actions avec bons de souscription (OCABSA).
• La conversion des obligations en février et en mars a conduit à la création de 200m d’actions.


Analyse

Poursuite de la diversification des activités via des acquisitions profitables à des prix élevés

Au terme de l’acquisition réussie de France 8.2, qui regroupe désormais les activités de Dolfines dans les énergies renouvelables et a généré 40% du chiffre d’affaires du groupe en 2022 (3,1m€), Dolfines était à la recherche de cibles présentant un fort potentiel de développement. Une acquisition dans la santé, la sécurité et l’environnement (HSE) a semblé idéale, l’accélération de la transition énergétique entraînant une diversification du secteur.

AEGIDE International, un expert leader sur le marché HSE fort d’une expérience de 30 ans, a été identifié comme une bonne opportunité d’acquisition, une telle opération ayant un effet relutif sur les résultats et cadrant avec la stratégie de Dolfines.

Alors que Dolfines opère déjà sur le secteur HSE au travers de ses audits d’appareils de forage sur des plateformes O&G, la nouvelle société lui permettra de renforcer sa présence sur ce marché en plein développement.

Estimé à environ 6,7md$ en 2022, le marché HSE devrait afficher un taux de croissance annuel moyen de 7,5% à l’horizon des prochaines années, porté par l’importance croissante des critères ESG, la pression des investisseurs et les changements réglementaires. AEGIDE apporte donc un nouveau souffle à Dolfines et contribuera à améliorer la rentabilité de l’ensemble. L’ampleur de cette opportunité se retrouve dans le taux de croissance annuel moyen du chiffre d’affaires d’AEGIDE sur les trois derniers exercices, de 15%, soit un niveau appréciable pour une société de services dans l’ingénierie. En outre, la nouvelle acquisition relutive pourrait entraîner un bond de 25% à 30% du chiffre d’affaires généré en 2024.

Par région, l’acquisition complètera les activités de Dolfines en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient, et conduira à une forte présence au Brésil.

Concernant les détails de l’opération, la société a été valorisée à 1,901m€. 70% de ce montant sera payé en numéraire à partir de la trésorerie de Dolfines, les 30% restant étant financés par l’émission de 110,3m actions. De fait, le nombre total d’actions devrait excéder 594m.

La nouvelle aurait dû être saluée par les investisseurs. Le risque sur le financement via l’equity line a toutefois accentué les tensions baissières sur le titre, ce dernier chutant de 45% depuis l’annonce de l’acquisition en février 2023. Il convient de signaler que les pressions à la vente ont probablement été en grande partie déclenchées par Negma – l’intermédiaire financier à l’origine de l’émission d’obligations convertibles de Dolfines.

L’acquisition ouvre la voie à de nouvelles possibilités

Si elle a pour but de se développer sur les marchés en croissance et de générer de nouveaux flux de trésorerie, l’acquisition apporte un nouvel éclairage sur les options stratégiques à disposition de Dolfines à l’horizon des prochaines années.

A l’issue de cette opération, le président d’AEGIDE International, Adrien Bourdon-Feniou, qui s’avère être le fils du président de Dolfines, Jean-Claude Bourdon, détiendra 18 % du capital de Dolfines. Une telle situation pourrait être difficile à faire accepter par les investisseurs lors de l’assemblée générale de juin, ces derniers pouvant demander une évaluation indépendante de la cible. A court terme, les indicateurs clés de performance et les perspectives de croissance d’AEGIDE devraient toutefois rassurer les investisseurs.

L’assemblée de juin devrait conduire à un changement radical du mode de gouvernance de l’entreprise. Un nouveau conseil d’administration pourrait ainsi être créé et accélérer la mutation de Dolfines en une société de services à la fois plus dynamique et plus disciplinée.

Pour les actionnaires, un point doit être clarifié : Negma a-t-il cédé l’ensemble des actions qu’il détenait au travers des obligations convertibles ? Si tel n’était pas le cas, quelle devrait être sa stratégie vis-à-vis de Dolfines ? Depuis 2022, les actionnaires ont été sévèrement pénalisés par les opérations de financement par actions, Negma ayant cédé l’essentiel des d’actions après la conversion.


Impact

Nous mettons actuellement à jour notre modèle pour tenir compte de la nouvelle acquisition, et notamment de son impact sur nos prévisions de résultats 2024.


.