AlphaValue Corporate Services Fundamental Analysis EN
Back to
AlphaValue Corporate Services
Cette analyse a été commandée et financée par l’entreprise concernée et constitue donc un avantage non-monétaire mineur tel que défini par MIFID2

Chargeurs

CR
Bloomberg   CRI FP
Service aux entreprises  /  France  Web Site   |   Investors Relation
Les objectifs du groupe à l’horizon 2025 renforcent les ambitions en termes de croissance organique
Publication Res./CA05/05/2021

Résultats record au T1 grâce à Protective Films et Healthcare Solutions.

Tirant parti de la vigueur de la demande du secteur de la construction, le chiffre d’affaires de Chargeurs Protective Films a fortement progressé, permettant au groupe, grâce également à la contribution de sa nouvelle division, Healthcare Solutions, d’afficher ses meilleurs résultats trimestriels jamais publiés pour un T1. Alors que la reprise progressive de l’activité se poursuit pour les branches les plus touchées par la pandémie, la solidité des tendances observées pour CPF et CHS laisse entrevoir des résultats 2021 très encourageants.


Actualité

En progression de 15,9% lfl, Chargeurs a publié un chiffre d’affaires de 181m€ au T1 2021, principalement porté par la division Protective Films dont la croissance organique a atteint 10,9% à 77m€, et par Healthcare Solutions dont la contribution a représenté 42m€. Toujours plombés par les effets des mesures de confinement et la faiblesse des marchés finaux, les chiffres d’affaires de CFT-PCC et de Luxury Materials se sont repliés de respectivement 24,6% et 38,5%. Museum Solutions (+11,5% en publié) a bénéficié d’un effet de périmètre favorable lié aux acquisitions de D&P et d’Hypsos.

Répartition du chiffre d’affaires par division

_Source: société
La société n’a pas modifié ses perspectives pour l’ensemble de l’exercice et a confirmé l’objectif pour CHS d’un chiffre d’affaires compris entre 50m€ et 100m€ en 2021.


Analyse

CPF : des résultats trimestriels impressionnants

Bénéficiant d’une demande croissante provenant de secteurs tels que la construction, Protective Films a publié ses meilleurs résultats trimestriels à ce jour, après un T4 2020 déjà bon, dans le prolongement de la forte dynamique nous ayant incité à revoir sensiblement à la hausse nos prévisions pour 2021. La montée en charge de la ligne de production italienne a permis à la division de répondre à cette demande, confirmant ce scénario optimiste.

La croissance de +10,9% lfl publiée au T1 2021 laisse entrevoir des résultats impressionnants sur l’ensemble de 2021. Les bases de comparaison du T1 2020 n’étaient pourtant pas spécialement favorables, la division ayant été alors épargnée par les effets de la pandémie. La performance du T1 2021 est d’autant plus remarquable.

Bien que le groupe n’ait pas communiqué sur sa rentabilité, le niveau actuellement élevé des prix des matières premières, telles que le polyéthylène, pourrait peser sur ses marges au S1 compte tenu de la forte progression des volumes, et ce même si Chargeurs sera en mesure de répercuter progressivement ce renchérissement des coûts sur les clients. Globalement, nous tablons sur un retour en 2021 des marges de la division à leur niveau de 2019.

Rappel à la réalité

Les tendances favorables liées à la forte reprise dans l’industrie et à la faiblesse des stocks après la pandémie nous ont conduits à revoir sensiblement à la hausse nos prévisions de chiffre d’affaires de la division avant même la publication des résultats du T1. Nous avons interprété les tensions actuellement observées sur les chaînes d’approvisionnement mondiales, la hausse des prix des matières premières et les pénuries de capacités à l’échelle mondiale dans les secteurs du transport et du fret comme les signes d’un environnement commercial porteur laissant entrevoir une forte surperformance de CPF.

Bien qu’un tel scénario reste envisageable, en tant qu’analystes, nous sommes contraints de nous en tenir au domaine du possible. Nous prenons donc acte d’une erreur commise dans nos prévisions de chiffre d’affaires pour 2021, nettement trop optimistes à 385m€, et ajustées de fait à 317m€, à un niveau encore record.

Encore un bon trimestre pour Healthcare Solutions

Aidée par un solide carnet de commandes, CHS ayant remporté un certain nombre d’appels d’offres importants auprès de gouvernements et de municipalités, notamment concernant la vente d’EPI et une nouvelle activité dans le secteur de la biosécurité (désinfection du réseau de transport en commun de Rouen), la division est en bonne voie d’atteindre l’objectif d’un chiffre d’affaires compris entre 50m€ et 100m€ en 2021, une cible que nous jugeons plutôt faiblement ambitieuse puisque nos prévisions actuelles tablent sur 120m€.

Élargissant d’ores et déjà le périmètre et les créneaux de cette nouvelle division, CHS a fait son entrée dans le secteur du “bien-être” au travers de l’acquisition de Fournival Altesse, une entreprise française de brosses à cheveux. Bien que de petite taille, cette acquisition est prometteuse, témoignant des efforts de la direction pour développer un véritable quatrième pilier de croissance pour renforcer la diversification du groupe. Compte tenu de l’ensemble de ces éléments, aidé par sa croissance organique et ses nouvelles acquisitions, nous estimons que le chiffre d’affaires de CHS atteindra 133m€ d’ici 2023.

CFT-PCC et Luxury Materials toujours sous pression

Les deux divisions les plus durement touchées par les effets de la pandémie et les mesures de confinement sur le secteur de la mode connaissent toujours une reprise progressive, la direction notant une amélioration des conditions du marché dans certaines régions du monde.

Ces tensions devraient s’atténuer dans le courant de 2021, notamment dans les pays occidentaux qui lèvent désormais les restrictions à mesure que les campagnes de vaccination progressent. Néanmoins, 2021 restera, selon nous, une année de transition et il faudra attendre 2022 pour une véritable reprise.

Museum Solutions, un bon carnet de commandes mais faiblesse persistante des substrats techniques

Le chiffre d’affaires de la division a augmenté grâce à la contribution de D&P et d’Hypsos, les nouveaux venus qui portent les ambitions de Chargeurs dans le secteur des services aux musées, un marché moins affecté par la pandémie que redouté, un grand nombre de musées ayant profité des fermetures de plusieurs mois imposées par le confinement pour réaliser de grands chantiers de rénovation.

En revanche, les activités historiques dans le domaine des substrats techniques ont encore été très affectées par l’absence de demande sur les principaux marchés finaux tels que la vente au détail et les salons professionnels. Tout comme pour les activités liées à la mode, la levée progressive des mesures de confinement devrait entraîner une amélioration de l’environnement commercial dans le courant de 2021.


Impact

Nous ajustons nos prévisions pour 2021 et 2022, dont celles concernant le chiffre d’affaires de CPF. Ces changements ne modifient qu’à la marge notre objectif de cours. De fait, nous maintenons notre recommandation à l’achat sur le titre.


Objectif
Potentiel 38,3 %
Cours (€) 25,5
Capi (M€) 621
Perf. 1S: -1,92 %
Perf. 1M: -5,13 %
Perf. 3M: 18,4 %
Perf Ytd: 54,0 %
Perf. relative/stoxx600 10j: -6,05 %
Perf. relative/stoxx600 20j: -6,33 %
.