AlphaValue Corporate Services
Cette analyse a été commandée et financée par l’entreprise concernée et constitue donc un avantage non-monétaire mineur tel que défini par MIFID2

IDI

CR
Bloomberg   IDIP FP
Sociétés holdings  /  France  Web Site   |   Investors Relation
Les acteurs du private equity pénalisés par une conjoncture économique peu porteuse.
Objectif
Potentiel 39,3 %
Cours (€) 73,2
Capi (M€) 530
Perf. 1S: 2,31 %
Perf. 1M: 4,49 %
Perf. 3M: 17,3 %
Perf Ytd: 16,3 %
Perf. relative/stoxx600 10j: 3,57 %
Perf. relative/stoxx600 20j: 1,90 %
Publication Res./CA28/11/2023

Les moyens pour financer de nouveaux investissements culminent à la fin du T3

L’IDI a connu un nouveau trimestre actif. Par rapport au 30 juin 2023, malgré une légère baisse d’un trimestre sur l’autre (de 0,9%, notons que seuls les actifs liquides et les titres cotés ont été réévalués), son ANR a néanmoins progressé de 11,4% au cours de l’ensemble des 9 premiers mois de 2023, traduisant la robustesse de son modèle d’activité. 2023 est une année faste pour l’IDI, marquée par un certain nombre d’opérations structurantes, dont notamment la création d’une activité de gestion d’actifs pour compte de tiers via iIdiCo, et la cession de Flex Composite Group à Michelin pour un montant correspondant à un multiple d’investissement stratosphérique de 12 fois la mise de fonds initiale. Avec une capacité d’investissement record, l’IDI est dans une position privilégiée pour l’avenir. Fort d’une capacité d’investissement à un niveau record, l’IDI est paré pour affronter l’avenir.


Actualité

  • L’ANR de l’IDI atteignait 724,5m€ (soit 96,85€ par action) en septembre 2023, en baisse d’environ 0,9% d’un trimestre sur l’autre, bien que seuls les actifs liquides et les titres cotés en bourse aient été réévalués. Depuis le début de 2023, l’ANR a progressé de 11,4%.
  • Avec Andera Partners, l’IDI a conclu la vente de Flex Composite Group, qui avait représenté un investissement initial de 23,2m€ en 2015, pour une valeur d’entreprise de 700m€, l’opération permettant de réaliser un multiple de 12x et un TRI de 38% au 27 septembre 2023.
  • En septembre 2023, la capacité d’investissement nette de dettes de l’IDI atteint 325m€, contre 74,1m€ à la fin du S1 2023.
  • Au cours du trimestre, l’IDI a annoncé 4 transactions, dont 1 acquisition, 1 cession et 2 “build-ups”.

Analyse

Forte croissance de l’ANR depuis le début de 2023

L’IDI a publié ce matin son actif net réévalué (ANR) en date de septembre 2023. Malgré une légère baisse (de 0,9%) d’un trimestre sur l’autre, de 730,7m€ (97,73€ par action) à 724,5m€ (96,85€ par action), les investisseurs n’ont pas de crainte à avoir concernant la progression de l’ANR en 2023, et ce d’autant moins que seuls les actifs liquides et les titres cotés ont été réévalués au T3. 2023 devrait être marquée par une forte croissance de l’ANR, cette dernière ayant d’ores et déjà atteint 11,4% au cours des 9 premiers mois de l’année.

Toujours aucun signe de fragilité malgré un environnement difficile

Alors que les principaux acteurs du private equity restent pénalisés par l’impact d’une conjoncture économique peu porteuse tant en termes de moyens de financement que de nombre d’opérations, les performances de l’IDI ne faiblissent pas en matière de rotation de son portefeuille. Depuis le début de 2023, l’IDI a réalisé 14 opérations, dont 5 cessions, 4 opérations de croissance externe et 5 acquisitions. La prise d’une participation de 40% dans les activités de transition énergétique et d’innovation d’Omnes, la création d’IdiCo et la cession de Flex Composite Group à Michelin pour une valeur d’entreprise de 700m€ le 27 septembre 2023, permettant de réaliser un multiple de 12x et un TRI de 38%, ont figuré parmi les opérations les plus notables réalisées en 2023. L’exercice aura par ailleurs été marqué par (i) la cession et de Freeland et le réinvestissement du produit perçu, (ii) l’investissement dans Natural Grass, le leader sur le marché européen du gazon hybride, et (iii) la cession de Fidinav, un exploitant de navires de vrac sec, pour un TRI de 6%.

Alors que 2023 s’annonçait d’ores et déjà très active pour l’IDI, le T3 a été marqué par quatre nouvelles transactions, dont (i) la prise de participation majoritaire (c.90%) dans Prevost Laboratory Concept, laboratoire et façonnier (CDMO) de produits cosmétiques et compléments alimentaires, (ii) la cession de VOIP, un opérateur télécom BtoB, et (iii) deux opérations de croissance externe pour Group Positive et CDS Groupe.

Au terme de la cession de FCG, les moyens dont dispose l’IDI pour financer de nouveaux investissements sont importants

Au terme de la cession de FCG, la capacité d’investissement nette des dettes de l’IDI s’est fortement améliorée, passant de 74,1m€ au S1 2023 à 325m€ en septembre 2023, ce qui devrait permettre au groupe de maintenir le rythme soutenu de ses investissements et de saisir d’éventuelles opportunités en 2024.

Comme nous l’avons écrit au S1 2023, nous continuons d’estimer que compte tenu de la vigueur de ses investissements alors même que le secteur du private equity reste pénalisés par l’impact d’une conjoncture économique peu porteuse tant en termes de moyens de financement que de nombre d’opérations, l’IDI un titre attrayant sur le long terme.


Impact

Ces résultats ne devraient pas nous conduire à revoir significativement nos prévisions.


.