AlphaValue Corporate Services
Cette analyse a été commandée et financée par l’entreprise concernée et constitue donc un avantage non-monétaire mineur tel que défini par MIFID2

Gaussin

CR
Bloomberg   ALGAU FP
Ingénierie lourde  /  France  Web Site   |   Investors Relation
Le pionnier de la mobilité durable en espaces clos en difficulté sur le front de l’opérationnel
Objectif
Potentiel 236 %
Cours (€) 0,25
Capi (M€) 11,0
Perf. 1S: -0,60 %
Perf. 1M: -23,0 %
Perf. 3M: -51,9 %
Perf Ytd: -52,8 %
Perf. relative/stoxx600 10j: -4,87 %
Perf. relative/stoxx600 20j: -21,9 %
Opinion change03/11/2023

Prise en compte de la dilution liée à CSG et de la dégradation des performances en 2023

Changement d’OpinionAlléger vs Achat

Changement d’EPS2023 : € -0,02 vs 0,03ns
2024 : € 0,05 vs 0,11-55,4 %

Le groupe ayant renoncé à son objectif de chiffre d’affaires, nous avons revu à la baisse nos BPA. Compte tenu de ventes devant désormais être inférieures à 100m€, nous estimons qu’il existe un risque sur les revenus de licences dont dépendent directement les résultats. En outre, les ventes de véhicules pourraient également être pénalisées, ce qui pourrait entraîner une sous-absorption des coûts et une aggravation de la contraction des résultats. Enfin, nous intégrons la possible dilution des actions existantes découlant de l’émission de 25m d’actions nouvelles dans le cadre du prêt accordé au groupe par CSG, portant le nombre d’actions à 62m (contre 37m précédemment).



Changement de NAV€ 1,45 vs 5,30-72,7 %

Dans le calcul de l’ANR, nous avons revu à la baisse nos multiples sur les licences et les services. En outre, nous avons également abaissé nos anticipations en termes de ventes dans la valorisation des activités liées aux véhicules et aux licences. Enfin, notre ANR tient également compte de l’impact de la possible dilution des actionnaires actuels.



Changement de DCF€ 1,23 vs 4,45-72,4 %

La révision en baisse de notre valorisation par le DCF s’explique tant par la progression du nombre d’actions que par la détérioration des perspectives à court terme pour le groupe. Alors que nous tablons désormais sur une baisse de la rentabilité en 2024 et 2025, selon nous, le groupe ne pourra devenir durablement rentable qu’à la condition de revoir sa stratégie.



.