AlphaValue Corporate Services
Cette analyse a été commandée et financée par l’entreprise concernée et constitue donc un avantage non-monétaire mineur tel que défini par MIFID2

Chargeurs

CR
Bloomberg   CRI FP
Service aux entreprises  /  France  Web Site   |   Investors Relation
Des objectifs ambitieux à l’horizon 2025, portés par le luxe.
Objectif
Potentiel 108 %
Cours (€) 12,93
Capi (M€) 320
Perf. 1S: 1,89 %
Perf. 1M: -3,51 %
Perf. 3M: -15,8 %
Perf Ytd: -47,5 %
Perf. relative/stoxx600 10j: -6,11 %
Perf. relative/stoxx600 20j: -9,34 %
Publication Res./CA12/09/2022

S1 2022 : le groupe confirme sa solidité avec un bon début d’année 2022

Dans un environnement incertain et difficile, Chargeurs a une nouvelle fois démontré ses capacités d’adaptation et a confirmé sa flexibilité. Avec des performances pourtant moins exceptionnelles qu’au S1 2021, le groupe a affiché sa résistance en publiant des résultats d’exploitation solides marqués par une amélioration en termes de chiffre d’affaires et de rentabilité par rapport aux niveaux d’avant la pandémie, et ce pour l’ensemble des activités. Même si les performances au S2 et sur l’ensemble de 2022 ne devraient pas être aussi impressionnantes que celles de 2021, les perspectives à long terme demeurent encourageantes pour Chargeurs malgré une inflation record, la guerre en Ukraine et une récession dans certaines régions clés.


Actualité

  • Chargeurs a publié un chiffre d’affaires de 398,7m€ au S1, en progression de 7,1% en glissement annuel et de 22,3% par rapport au S1 2019, soit avant la pandémie. Par rapport à cette dernière référence, la croissance a atteint 15,6% lfl, portée par les activités non liées à la santé et au pôle Technologies.
  • Alors que l’EBITDA de Chargeurs a atteint 37m€ (marge de 9,3%), son résultat opérationnel courant s’est établi à 25m€ (marge de 6,4 %).
  • La génération de trésorerie n’a pas été aussi importante qu’avant la pandémie à 0,3m€ (contre 58m€ au S1 2021 et 0,5m€ au S1 2019), entraînant une augmentation de la dette nette à 135,8m€ contre 89m€ au S1 2021.
  • A 0,22, l’acompte sur dividende au titre de 2022 a été fixé à un niveau très inférieur à celui de 2021, soit 0,48€.
  • Malgré des résultats moins bons que ceux du S1 2021 et une conjoncture toujours difficile, les perspectives à l’horizon fin 2022 demeurent encourageantes grâce à : 1) la capacité du groupe à répercuter les hausses de prix sur ses clients, et 2) la solidité du carnet de commandes.


Source: société


Analyse

Tout d’abord, pour rappel, le groupe a réorganisé ses activités autour de trois pôles d’activité stratégiques : Technologies, Luxe et Diversification.
  • Le pôle Technologies regroupe désormais les activités de Chargeurs Advanced Materials (anciennement Chargeurs Protective Films) et de Chargeurs PCC Fashion Technologies.
  • Chargeurs Luxury contient Chargeurs Luxury Fibers, Chargeurs Museum Studio et Chargeurs Personal Care ainsi que les marques Swaine et The Cambridge Satchel Company. La composition de cette nouvelle division n’est encore pas figée, car le groupe continue d’y ajouter de nouveaux actifs et le secteur de la santé reste marqué par de fortes variations d’activité.
  • Le pôle Diversification intègre les divers intérêts minoritaires du groupe.

Le chiffre d’affaires consolidé de Chargeurs atteint 398,7m€, en progression de 7,1% par rapport aux 372,4m€ du S1 2021. Cependant, avec un EBITDA de 37m€ contre de 46,3m€ au S1 2021 et une marge d’EBITDA en repli de 310 points de base, la rentabilité du groupe s’est dégradée.

Les performances du pôle Technologies résistent

Au S1, le chiffre d’affaires de Chargeurs Technologies s’est élevé à 301,8m€ contre 238,8m€ en 2021, affichant une croissance de 21,9% lfl. Chargeurs Advanced Materials et Chargeurs PCC Technologies ont été à l’origine de cette progression. Le chiffre d’affaires de Chargeurs Advanced Materials a progressé de 9,3%, principalement entraîné par les prix, avec une marge d’EBITDA relativement stable à 11%. Au sein d’un environnement inflationniste, une telle performance témoigne de l’agilité du groupe et de son pouvoir en matière de fixation des prix. Grâce au rebond du marché de la mode, d’une part, et à des gains de parts de marché, d’autre part, Chargeurs PCC Fashion Technologies a publié un chiffre d’affaires en progression de 52,3% en glissement annuel avec une amélioration de 80pb de sa marge EBITDA, à 10,2% au S1.

Dégradation de la rentabilité en raison du pôle Luxe

Passant de 133,6m€ à 96,9 M€, le chiffre d’affaires de la division a baissé de 33,1% en glissement annuel en raison d’une contraction de 91,3% lfl des activités de soins personnels par rapport à 2021, dans un contexte marqué par une amélioration de la situation sanitaire en Europe.

Le chiffre d’affaires des autres activités composant la division Luxe a augmenté. Celui de Chargeurs Luxury Fibers est ainsi passé de 39,4m€ à 54,4m€, correspondant à une croissance organique de 35,5% en glissement annuel au S1, principalement portée par les volumes. La division développe également la gamme Nativa garantissant la traçabilité de la laine à partir d’une agriculture durable. Cependant, en dépit de la progression du chiffre d’affaires, l’activité continue d’afficher une faible rentabilité, publiant un EBITDA de 1,1m€ correspondant à une marge d’EBITDA de 2%.

Enfin, Chargeurs Museum Studio a publié un chiffre d’affaires en hausse organique de 30%, passant de 22,9m€ à 36,3m€. Pour cette activité également, la rentabilité n’a pas suivi le rythme des ventes et la marge d’EBITDA a baissé de 16,6% à 8,9%.

Le pôle Luxe en pleine expansion

Chargeurs restructure sa division Luxe. Alors qu’elles étaient concentrées sur la production de masques, les activités des soins personnels se diversifient. Le chiffre d’affaires lié à la pandémie de COVID n’est pas près de retrouver son niveau de 2020. Grâce à son activité tournée vers les musées, Chargeurs s’est fixé pour objectif de devenir un acteur de premier plan dans tous les domaines liés aux services aux musées et a renforcé son expertise via ses acquisitions. En juillet 2022, Chargeurs a acquis 80% du capital de Skira, un éditeur renommé de livres d’art classique, moderne et de design. Enfin, Chargeurs cherche à devenir un acteur du luxe au travers de sa dernière acquisition en août 2022, la Cambridge Satchel Company, un groupe produisant des articles de cuir de luxe à des prix abordables. La direction entrevoit un effet de levier opérationnel au travers des capacités de fabrication de Cambridge Satchel qui seront utilisées par les autres marques.

Dégradation de la liquidité

Globalement, le résultat opérationnel courant du groupe s’est établi à 25,4m€, correspondant à une marge de 6,4%, en baisse de 25% en valeur absolue et de 270pb en termes de marge, et ce principalement en raison de l’arrêt marqué par l’activité santé.

La dégradation des performances opérationnelles et l’augmentation du besoin en fonds de roulement (+17,8m€) ont entraîné une baisse du cash-flow au S1 avec un flux de trésorerie provenant de l’exploitation de 0,3m€ contre de 58m€ au S1 2021. L’endettement a donc augmenté, la dette nette atteignant 135,8m€ contre 80,6m€ au S1 21, portant le taux d’endettement à 2,1x. Néanmoins, il convient de noter que la situation de trésorerie du groupe reste bonne à 313,5m€, avec en outre la mise en place de nouvelles lignes bancaires bilatérales pour un montant de 105m€.

En résumé, si les performances de début 2022 ont été moins bonnes qu’en 2021, elles demeurent encourageantes compte tenu de la dégradation de l’environnement.
La direction reste confiante quant aux capacités du groupe à maintenir sa rentabilité et à faire face à la conjoncture difficile de 2022 grâce à 1) des carnets de commandes pleins, 2) son pouvoir en matière de fixation des prix, 3) sa diversification géographique et 4) sa position de leader sur des marchés de niche. Notre recommandation sur le titre reste positive et nous estimons que les niveaux de valorisation actuel laissent entrevoir un potentiel de hausse important.


Impact

Même si nous allons réviser en légère baisse nos prévisions pour le reste de 2022, notre recommandation sur le titre reste positive.


Mises à Jour
.