AlphaValue Corporate Services
Cette analyse a été commandée et financée par l’entreprise concernée et constitue donc un avantage non-monétaire mineur tel que défini par MIFID2

Chargeurs

CR
Bloomberg   CRI FP
Service aux entreprises  /  France  Web Site   |   Investors Relation
Bientôt davantage un acteur du luxe qu’un industriel ?
Objectif
Potentiel 21,8 %
Cours (€) 11,98
Capi (M€) 302
Perf. 1S: 0,50 %
Perf. 1M: 1,01 %
Perf. 3M: 40,4 %
Perf Ytd: 2,57 %
Perf. relative/stoxx600 10j: -0,55 %
Perf. relative/stoxx600 20j: -2,32 %
Publication Res./CA13/11/2023

Le pire est passé, Chargeurs Advanced Materials bénéficiant de l'amorce d’une reprise.

Les différentes activités de Chargeurs sont restées pénalisées par un environnement difficile au T3 2023, conduisant à une baisse de 7,6% du chiffre d’affaires du groupe en organique. Néanmoins, le pire semble désormais passé, les ventes de la division Advanced Materials montrant des signes d’accélération, avec des volumes mensuels en septembre et octobre supérieurs à ceux observés en 2022. En outre, Chargeurs Museum Studio continue son statut de nouveau moteur de croissance. Les objectifs pour 2024 ont été confirmés.


Actualité

  • Chargeurs a publié un chiffre d’affaires en baisse de 7,6% en glissement annuel (en organique) à 150,8m€ au T3 2023, pénalisées par l’activité de Chargeurs Advanced Materials (ex Protective film) et Chargeurs Luxury Fibers (CLF).
  • Les divisions Technologie et Luxury ont publié des baisses de chiffre d’affaires en organique de respectivement 6,1% et 12,3% au cours de la même période, avec des ventes de 112,7m€ et 38,1m€.
  • Au T3 2023, à 64,1m€, le chiffre d’affaires de chargeurs Advanced Materials s’est replié de 13,9% en glissement annuel (en organique), affecté tant par un marché difficile que par un effet de saisonnalité lié au mois d’août.
  • A 13,2m€, le chiffre d’affaires de Chargeurs Luxury Fibers s’est également fortement contracté, de 36,5% en glissement annuel (en organique), déprimé par un effet prix défavorable (forte baisse du prix de la laine conventionnelle avec -30% au T3 et -21% sur les 9 premiers mois de 2023) et un changement du mix produit (moins de laine conventionnelle et plus de laine certifiée Nativa) qui ne devrait pas peser sur la marge brute, la marge générée étant plus faible sur la laine conventionnelle que sur celle certifiée.
  • En revanche, le chiffre d’affaires de Museum Studio (CMS) a résisté à 22,8m€ au T3 2023, affichant une progression de 13,6% en glissement annuel (en organique).
  • Chargeurs a de nouveau confirmé ses prévisions pour 2024, tablant sur un chiffre d’affaires supérieur à 800 M€, une marge d’EBITDA comprise entre 9% et 10% et un multiple Dette/EBITDA inférieur à 3x.


Analyse

L’activité de Chargeurs reste à ce jour pénalisée par un environnement difficile, se traduisant par une baisse de son chiffre d’affaires de 7,6% en glissement annuel (en organique), à 150,8m€ au T3. Comme nous l’avons déjà mentionné, sa division plus exposée à la conjoncture macroéconomique du groupe, Chargeurs Advanced Materials (CAM), a le plus pesé sur les performances du groupe. Après une année 2021 exceptionnelle, portée par la reconstitution des stocks des clients, l’activité de la division est freinée par un déstockage opéré depuis 2022. Cela dit, elle a passé son point bas.

Chargeurs Advanced Materials prêt pour un rebond

Au T3 2023, CAM a publié un chiffre d’affaires de 64,1m€, en repli de 13,9% en glissement annuel (en organique). Alors qu’à première vue, une telle contraction peut sembler alarmante, elle traduit en fait une amélioration des performances. Rappelons que cette même baisse avait atteint 27% au T1 2023 et 19,2% au T2 23 (à périmètre et taux de change constants). Malgré un marché difficile et un effet de saisonnalité lié au mois d’août, les volumes ont connu un cinquième mois consécutif de hausse en octobre, excédant leur niveau d’octobre 2022. Signe de la vigueur de l’embellie, la reprise des volumes a été observée dans toutes les régions – Asie, EMEA et Amériques.

Toujours pas de déclin dans la branche Mode

Malgré un repli en données brutes de 12,9% en glissement annuel au T3 2023, à 48,6m€, le chiffre d’affaires de Chargeurs PCC Fashion Technologies (CFT PCC) a affiché une croissance organique de 4,8% en organique. La division a bénéficié d’un effet prix favorable découlant d’une hyperinflation en Argentine et d’un rebond des volumes en Asie. Chargeurs ne semble pas s’inquiéter de la légère baisse des ventes en Europe observée au T3, CFT PCC prévoyant d’étendre son réseau mondial à l’ensemble des segments de l’habillement et d’augmenter ses parts de marché.

Les musées s’affirment comme nouveaux moteurs de la croissance

Comme au S1 23, Chargeurs Museum Studio (CMS) s’est affirmé en tant que nouveau relai de croissance, avec un chiffre d’affaires progression de 13,6% en glissement annuel, à 22,8m€, portant la croissance organique sur 9 mois à 35,9% en glissement annuel correspondant à un total des ventes de 84m€. Portée par la mise en œuvre de projets d’envergure mondiale, la division reste sur une bonne dynamique. Une telle performance est d’autant plus impressionnante que l’activité a été créée de toutes pièces. Elle a conduit la division à confirmer ses objectifs en termes de chiffre d’affaires pour 2023 et 2024, à respectivement 120m€ et 150m€.

Les marges de Chargeurs Luxury Fibers ne devraient pas être affectées par la contraction du chiffre d’affaires

Chargeurs Luxury Fibers (CLF) a publié un chiffre d’affaires en repli de 36,5% en glissement annuel (en organique) au T3 2023, à 13,2m€ (contre 21,8m€ en 2022), pénalisé par la baisse des prix de la laine conventionnelle. Cela étant dit, chargeurs entend accélérer la concentration de ses ventes sur les fibres durables commercialisées sous la marque Nativa, ces dernières représentant désormais 20% du chiffre d’affaires contre 10% en 2022. De tels efforts devraient permettre à CLF de maintenir ses marges opérationnelles.

Les premiers chiffres publiés pour Chargeurs Personal Goods sont bons

La division Chargeurs Personal Goods a enregistré de bonnes performances sur les 9 premiers mois de 2023, avec un chiffre d’affaires avoisinant 6,2m€. En l’absence d’année de référence, les marques Cambridge Satchel et Altesse Studio ayant été consolidées en décembre 2022, nous pouvons néanmoins estimer que les perspectives pour la division sont bonnes. De nouveaux partenariats devraient être signés du côté de Cambridge Satchel et de nouveaux distributeurs, notamment les Galeries Lafayette, sont attendus pour Altesse Studio.

Confirmation des prévisions pour 2024

Compte tenu de l’évolution des volumes sur la période récente, le scénario d’une reprise progressive de l’activité de CAM se confirme. Il s’agit, selon nous, d’une très bonne nouvelle. Pour 2024, Chargeurs table toujours sur un chiffre d’affaires supérieur à 800 M€, une marge d’EBITDA comprise entre 9% et 10% et un multiple Dette/EBITDA inférieur à 3x.


Impact

S’il est probable que nous ajustions en baisse nos estimations de chiffre d’affaires pour Chargeurs Luxury Fibers, nos prévisions devraient être globalement inchangées.


.