AlphaValue Corporate Services
Cette analyse a été commandée et financée par l’entreprise concernée et constitue donc un avantage non-monétaire mineur tel que défini par MIFID2

Crossject

CR
Bloomberg   ALCJ FP
Super Génériques  /  France  Web Site   |   Investors Relation
Things get moving
Objectif
Potentiel 194 %
Cours (€) 3,34
Capi (M€) 121
Perf. 1S: -1,18 %
Perf. 1M: -15,0 %
Perf. 3M: 0,87 %
Perf Ytd: 17,9 %
Perf. relative/stoxx600 10j: -8,51 %
Perf. relative/stoxx600 20j: -17,0 %
Publication Res./CA24/09/2021

Résultats T1 2021 sans surprise (comme à l'accoutumée)

Les résultats T1 2021 sont conformes aux attentes.

Le groupe poursuit ses efforts pour développer Midazolam, Hydrocortisone et Adrénaline.

L’étude de bioéquivalence concernant Midazolam devrait être lancée d’ici fin 2021.

L’issue de l’appel d’offre du Barda n’est toujours pas connue.


Actualité

Crossject a publié ses résultats T1 2021. Le chiffre d’affaires a atteint 3,176k€ contre 2,86m€, le résultat opérationnel -6,204k€ contre -5,632k€, et le résultat net -5,450k€ contre -5,258k€. A la fin du T1 2021, la trésorerie s’élevait à 9,2m€ contre 8,3m€ fin 2020.


Analyse

Comme toujours, les résultats en tant que tels sont peu déterminants, le développement de Crossject passant par le futur lancement commercial de Zeneo combiné aux NTE visés par le groupe. En particulier, le chiffre d’affaires de Crossject n’a eu jusqu’à présent que peu de sens, de même que ses pertes publiées. Cela dit, en termes de résultats, le P&L du groupe n’a pratiquement pas évolué par rapport à la fin du T1 2020. Plutôt encourageant puisque les dépenses ont augmenté à mesure du développement des différents projets du groupe, ce constat s’explique principalement par l’augmentation de la production et l’accord de licence avec Eton Pharmaceuticals (Hydrocortisone) entrainant une hausse d’environ 450k€ du chiffre d’affaires. Le FCF opérationnel a atteint 2,9m€, un niveau là encore en ligne avec la consommation de cash habituelle de Crossject. Si la trésorerie ne devrait probablement pas suffire à couvrir les besoins du groupe à l’horizon d’un ou deux ans, de nouveaux accords de licence sont attendus. Le groupe a également participé en juillet à l’appel d’offres du Barda (Zeneo Midazolam à usage pédiatrique), dont l’issue n’est toujours pas connue et reste incertaine en termes de calendrier (fin 2021 ?). Cette dernière pourrait toutefois profondément agir sur la visibilité sur les perspectives du groupe et, par conséquent, sur le cours de l’action. Crossject donne toujours la priorité à Midazolam, à Hydrocortisone et à Adrénaline, tout en concentrant ses efforts sur les Etats-Unis où les prix sont plus élevés (pour mémoire, le groupe y a implanté une filiale en 2020). Concernant Midazolam, le dernier lot a été produit et l’étude de bioéquivalence devrait être lancée avant fin 2021. Pour Adrénaline, les lots techniques ont été produits et les tests de stabilité sont en cours.


Impact

Finalement, les résultats et la communication du groupe n’ont comporté aucune réelle surprise. Si un éventuel lancement sur le marché n’est pas encore en vue, des progrès sont accomplis de jour en jour. Il faudra cependant encore un peu de patience.


Mises à Jour
.