AlphaValue Corporate Services
Cette analyse a été commandée et financée par l’entreprise concernée et constitue donc un avantage non-monétaire mineur tel que défini par MIFID2

Crossject

CR
Bloomberg   ALCJ FP
Super Génériques  /  France  Web Site   |   Investors Relation
Things get moving
Objectif
Potentiel 194 %
Cours (€) 3,34
Capi (M€) 121
Perf. 1S: -1,18 %
Perf. 1M: -15,0 %
Perf. 3M: 0,87 %
Perf Ytd: 17,9 %
Perf. relative/stoxx600 10j: -8,51 %
Perf. relative/stoxx600 20j: -17,0 %
Publication Res./CA15/03/2019

Lentement mais sûrement

Actualité

Crossject a publié ses résultats annuels 2018. Le chiffre d’affaires atteint 3,52m€ (contre 4,14m€), le résultat opérationnel -11 556k€ (contre -8 621k€) et le résultat net -10 711k€ (contre-7 611k€). A fin 2018, la trésorerie nette atteignait 4,82m€ (contre 2,8m€ un an auparavant).


Analyse

Comme d’habitude, nous rappelons que les chiffres publiés ne sont pas réellement pertinents. En effet, le développement de Crossject dépendra surtout du lancement de Zeneo, combiné aux NTE ciblées par le groupe. De fait, pour le moment, le chiffre d’affaires du groupe n’a guère de sens. Il en est de même concernant les pertes publiées. Nous notons néanmoins que les coûts d’exploitation ont augmenté (de 13m€ à 15m€ environ), notamment en raison d’une progression des salaires et des amortissements, ce qui apparaît comme la conséquence de la montée en puissance des capacités de production et de la “structuration” de Crossject en amont des lancements de produits (et l’accident de production de l’automne dernier, un moule d’un composant de Zeneo ayant été endommagé au cours de l’été). Les résultats publiés sont toutefois conformes à nos attente (résultat d’exploitation de -11,8m€ dans nos chiffres), sauf au niveau de l’imposition (négative) avec un écart ne posant pas réellement problème. En termes de flux de trésorerie, pas de surprise non plus, avec une trésorerie nette en hausse de 2m€ au terme des opérations de financement lancées en 2018 (obligations convertibles en février et juillet, augmentation de capital en décembre). En matière de financement, le groupe indique qu’il poursuit sa stratégie privilégiant sur les instruments non dilutifs (incitations, prêts des organismes publics locaux/nationaux tels que celui de 1,1m€ octroyé en janvier 2019), ce qui constitue selon nous une bonne nouvelle pour le titre.
Crossject a indiqué que le calendrier en matière des procédures d’enregistrement restait inchangé, le naloxone, le midazolam et l’adrénaline étant les premiers candidats de 2020, et que plusieurs accords de licence en Europe et aux États-Unis étaient attendus pour 2019. De plus, le Naloxone devrait bénéficier de la priorité donnée aux médicaments permettant de lutter contre les overdoses aux États-Unis, avec éventuellement l’autorisation d’achats sans ordonnance (OTC). Enfin, le groupe a obtenu le statut “d’établissement pharmaceutique” auprès de l’ANSM (Agence Nationale de Sûreté du Médicament) en février, ce qui lui permet de certifier la production de lots et de réaliser des contrôles de qualité internes. Il s’agit d’une nouvelle étape importante vers la commercialisation de ses produits.


Impact

Nous n’allons pas matériellement modifier nos estimations. Cela dit, la commercialisation des produits approche et les problèmes en matière de financement sont progressivement résolus, confortant ainsi notre recommandation positive sur le titre et notre objectif de cours.


Mises à Jour

10 sept. 19 Publication Res./CA
H1 19 : pas de surprise

10 juil. 19 Question de financement
Attribution gratuite de BSA aux actionnaires

19 juin 19 Dernière News
Un succès commercial

15 mars 19 Publication Res./CA
Lentement mais sûrement

04 févr. 19 Question de financement
De nouvelles sources de financement sans effe...

24 déc. 18 EPS change
Ajustement du nombre d'actions

21 déc. 18 Dernière News
Succès de l'augmentation de capital

.